choisir une langue

Suivez-nous
sur les pages suivantes:

Accueil / Actualités

Actualités

0 Commentaire

Mardi 27 Novembre 2018

M. Samir Majoul, Président de l’UTICA, à la réunion constitutive du Conseil national pour le dialogue social

M. Samir Majoul, Président de l’UTICA,  à la réunion constitutive du Conseil national pour le dialogue social

M. Samir Majoul, Président de l’UTICA a participé, le mardi 27 novembre 2018, à la réunion constitutive du « Conseil national pour le dialogue » présidée par M. Youssef Chahed, le chef du gouvernement.

 
Plusieurs  membres du Bureau exécutif national, de dirigeants des unions régionales, de présidents de fédérations sectorielles et plusieurs personnalités choisies par l'UTICA pour devenir membre de ce conseil ont également assisté à la réunion.
 
Dans son discours lors de cette réunion du Conseil national pour le dialogue social, le président de l’UTICA a souligné que la création du Conseil national pour le dialogue social, l'une des plus importantes institutions de l'État démocratique,  est le symbole de l'approche participative dans la gestion du développement et constituera une plate-forme pour renforcer la consultation, la discussion et les négociations sociales.

 

Conseil DialogUE Social (5).jpg
 
Certes, a ajouté M. Majoul, la création de ce conseil n’aurait pas pu se concrétiser sans la confiance partagée entre toutes les parties, gouvernements et partenaires sociaux, confiance qui a permis de créer le Conseil et qui a souligné la nécessité du dialogue social en Tunisie et l’importance de donner à ce dialogue social le statut institutionnel qu'il mérite.
 
Bien que le partenariat tripartite ait été le principal moteur de la création réussie du conseil, le rôle des autres partenaires de la Tunisie et de l’Organisation Internationale du travail (OIT) a également été crucial à toutes les étapes et l’OIT a toujours été présente pour l’assistance technique, l’échange d’idées et l’appui matériel.
 
Le contrat social conclu entre les partenaires sociaux a constitué un cadre idéal pour l'institutionnalisation du dialogue social  a ajouté M. Majoul, affirmant que les parties ont  toujours œuvré, à toutes les étapes, au respect des exigences des conventions internationales du travail, notamment les plus fondamentales, concernant le droit de se syndiquer et au  pluralisme syndical, et en tant qu'organisation des employeurs, a souligné M. Majoul « nous avons tenu à assurer une large représentation des secteurs économiques ».

 

Conseil DialogUE Social (4).jpg
 

Le président de l’UTICA a estimé que par conséquent le Conseil garantit une large représentativité de toutes les activités économiques et qu’il représente le secteur privé, à travers les représentants de l'UTICA et de l’organisation représentant les secteurs de l'agriculture et de la pêche, qui constituent les organisations les plus représentatives du secteur privé et les plus capables de promouvoir le dialogue social.
 
Le président de l’UTICA a conclu son intervention en affirmant qu’en célébrant aujourd’hui la naissance de ce « nouveau né » important  pour la transition démocratique tunisienne, il faut se rappelé de l'expérience du Conseil économique et social, créé en vertu des dispositions de la Constitution de 1959, et qui a été l'une des premières et des plus importantes institutions consultatives de la région euro-méditerranéenne.

 

Conseil DialogUE Social (2).jpg

0 Commentaire

Ajouter un commentaire